lundi 24 octobre 2011

La douche (chaude) et la surprise (chaude).

video



C'est pragmatique, c'est prosaïque.
Et puis tout d'un coup, voilà la poésie du banal qui bondit, comme si de rien n'était.
Des étoiles, des étoiles, comme s'il en pleuvait !
Des brillants des joyaux qui flottent et qui transforment la matinée en un bel événement.
Bah bof, quelques instants.
Mais quand même...

Aucun commentaire: